Dans ma boule de cristal

Impressions de la journée Boule de cristal, première étape de la semaine CONNECT 2012.

  • Appris de Philippe Nieuwbourg que Netpresso (oui, le café de Georges Clooney) a lancé des cafetières connectées (comme dans TV connectée) qui communiquent directement avec le service à la clientèle. L’art d’optimiser la consommation de café directement de la source, la cafetière.
  • Et que le premier disque dur a été construit par IBM, il pesait une tonne et une capacité de données de 5 M0. Le service marketing d’IBM a bloqué son expansion à 10 Mo, faisant valoir qu’on ne réussirait jamais à combler 10 M0.


  • Du panel « L’avenir des TI passe-t-il par les applications Web et mobiles? » j’ai retenu que le débat web vs applications serait so yesterday. Wired avait fait sa couverture avec un titre provocateur The Web is Dead, aujourd’hui, on parle plutôt de convergence de toutes les plateformes. J’ai traité de cette question dans le blogue de webcom. Le web n’est pas à l’article de la mort, plutôt en pleine métamorphose. La question est de savoir si on n’y perd pas quelque chose, en termes d’accès libre, gratuit, par emmuré dans un jardin privé, entre autres. Mais le panel ne s’est pas engagé dans cette direction.
  • En écoutant Gordon Bell ce pionnier de l’informatique parler du Fourth Paradigm of Science, j’ai pris des notes (à faire: aller lire l’article à ce sujet sur le site de Microsoft Research). Il va falloir que j’y revienne, c’était très dense.
  • Thierry Hubert qui a remplacé Ariel Garten au pied levé avait des choses très intéressantes à dire sur le knowledge management et le travail collaboratif qui ne sont pas des inventions récemment générées par les réseaux sociaux. J’avais oublié Lotus Notes, sur lequel il a travaillé, qui remonte à 1988.
  • Le système développé par son entreprise Darwin Ecosystem est très intéressant, mais j’ai surtout retenu sa dernière remarque sur les réseaux sociaux et leur fonction d’echo chamber pour des communautés d’intérêt où les gens se sentent si bien qu’ils ne veulent pas en sortir pour explorer l’inconnu (ou pour utiliser ses images puisées dans Star Trek: to bodly go where no one has gone before… ouh ouh ouh…bon, faut avoir connu!) Une autre idée à creuser, qui rejoint celle des jardins privés (walled gardens) du débat web ouvert vs apps propriétaires.
  • Alistair Croll  m’a également entraînée vers des champs à explorer. Une image:  la baignoire d’Archimède: Archimède – eurêka! – se baignait dans la réponse tous les jours, sans le savoir, jusqu’à ce que quelqu’un lui pose la bonne question. L’important, c’est la bonne question. À faire: aller lire sur le psychologue Edward de Bono et son PO (a device for successful thinking). Envisager toutes les possibilités, s’ouvrir au possible, voir sous la partie immergée de l’iceberg. Ça m’intéresse.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s