Le jour où j’ai eu 1000 visites

Mon blogue étant plutôt confidentiel (je ne vous donnerai pas mes statistiques de fréquentation pour que vous ne vous sentiez pas trop seul…) , j’ai tout de suite cru à une attaque automatisée, l’oeuvre d’un « bot » qui serait programmé pour envahir mon espace de réflexion et accomplir je ne sais trop quel dessein maléfique. Je suis devenue paranoïaque…

J’ai effacé le billet et les visites se sont arrêtées. J’ai ensuite écrit à WordPress pour leur demander si je devais m’inquiéter.

Jeremy, Happiness Engineer chez Automattic (l’entreprise derrière WordPress) m’a répondu que je n’avais pas à m’inquiéter, que ces visites étaient légitimes et qu’elles étaient causées par le fait que l’image que j’avais insérée sur cette page était référencée par un site très fréquenté, via Yahoo Images.

J’ai répondu à Jeremy que les 15 minutes de gloire de mon blogue ne me faisaient pas particulièrement plaisir, que j’aurais préféré recevoir ces milliers de visites pour les bonnes raisons, pour ce que j’écris. Et comme le même jour, je recevais un courriel d’un certain Bibi Hubert qui m’offrait de m’aider à optimiser mon site afin de le positionner avantageusement dans les recherches Google, j’ai eu envie de formuler pourquoi je blogue. Un indice: ce n’est pas pour virer virale.

Je n’ai pas répondu à Bibi, mais si je l’avais fait, voici ce que je lui aurais écrit:

Merci de votre offre de services, mais je ne cherche pas à positionner ce blogue avantageusement dans les moteurs de recherche. Je ne blogue pas pour être lue par des centaines ou des milliers de personne. Je blogue d’abord et avant tout pour explorer des sujets qui m’intéressent, y réfléchir, trouver toute l’information pertinente, l’analyser, la décortiquer et écrire le résultat de ces analyses et réflexions. Si je ne l’écris pas, ça reste pêle-mêle dans ma tête, c’est comme ça que mon cerveau fonctionne.

Et je ne suis pas la seule. Je vous recommande ce billet de Martin Lessard, Blogueur un jour, blogueur toujours, une excellente réflexion sur l’impact de l’écriture en public grâce à l’Internet.

J’en recommande la lecture à ceux de mes abonnés qui caressent depuis longtemps l’envie d’avoir leur propre blogue. Il fournit d’excellentes raisons de s’y mettre tout de suite.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s