Le sens du travail: le projet TGiT

logo_TGiT

logo_TGiTLa Musique en ligne n’est que Bruit, si elle est privée des informations qui la décrivent…

Le projet TGiT consiste à créer un environnement logiciel d’indexation et de stockage des métadonnées musicales, qui permettra progressivement l’atteinte de standards ouverts mondiaux, en se fondant sur la participation des artistes et des acteurs du milieu. Le projet TGiT est innovateur à la fois sur les plans conceptuel et technologique.

En musique, les métadonnées sont constituées des informations attachées à un enregistrement sonore : les codes alphanumériques permettant l’identification des œuvres et des enregistrements, des zones texte nécessaires à l’identification de tous les ayants droit, le nom de l’album, l’année de production, et également  toute autre donnée jugée pertinente comme les paroles, des photos, le tempo, le genre, etc.

Les métadonnées sont actuellement très peu et très mal exploitées dans la chaîne de valeur de la musique numérique. Au Québec, l’exercice de codification des champs d’information est très mal assumé par l’industrie ou les ayants droit, pour diverses raisons historiques et structurelles. Au premier chef : le manque de ressources pour assumer l’entièreté et la complexité des opérations nécessaires. On peut également pointer le manque d’intérêt des majors pour les produits locaux et une méconnaissance de leur importance névralgique

La recherche sur laquelle se fonde le projet TGiT a été réalisée dans le cadre des études de maîtrise de Jean-Robert en mobilisation des connaissances au programme de Pratiques de recherche et action publique du Centre Urbanisation Culture Société de l’Institut national de la recherche scientifique (INRS), à Montréal. Sa réflexion et sa recherche ont été alimentées par de nombreux échanges avec les communautés musicale et informatique et son expérience : Jean-Robert a fait partie du Comité directeur du chantier Option-Culture Virage Numérique, où il était coprésident du Comité thématique sur la mise en marché. Il a participé à la concertation du secteur de la chanson et au Sommet @LON proposés par le CALQ. Il a participé aux discussions du groupe indépendant musiQCnumeriQC.  Il a siégé au CA de Musicaction, de l’Association canadienne des auteurs et compositeurs (SAC) et est actuellement membre du CA de la SOCAN. Entre autres…

Je vous invite à prendre connaissance du projet plus en détail en visitant le site TAGTAMUSIQUE.COM.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s