Vissés à nos écrans

netflix

Mon dernier billet sur le blogue Écran de veille du Fonds des médias du Canada porte sur la mesure de l’auditoire dans le nouvel univers multiécrans.

En faisant la recherche, j’ai été particulièrement intriguée par un nouveau phénomène : de plus en plus, la consommation de contenus vidéos se fait « seamlessly » (sans obstacles) d’un écran de téléphone intelligent à un écran de tablette, à un écran de téléviseur. Ce qui veut dire qu’on consomme de plus en plus de contenu vidéo. Pour me citer moi-même:

Alors que hier le visionnement de vidéo était une activité réservée aux périodes de loisir, avant ou après la journée de travail, il se fait maintenant par instants « volés » tout au long de la journée. Nos habitudes de consommation ont été transformées par la mobilité et la multiplication des écrans, et elles ne seront plus jamais les mêmes.

Pour surfer sur cette vague d’écoute multiécran, Epson, la compagnie surtout connue pour ses imprimantes, a mis en marché des lunettes avec lesquelles on peut visionner du contenu vidéo en 3-D et qu’on peut se procurer pour 699$.

Lunettes_TV_3D

Confession d’une Netflix addict

Quand j’écris au sujet du changement de nos habitudes d’écoute, je parle d’expérience. Je m’appelle Danielle Desjardins et je suis une Netflix addict. Voilà, c’est avoué!

Quand je me suis abonnée au service, c’était bien sûr pour y jeter un coup d’oeil d’observatrice pendant le mois gratuit et me débrancher ensuite. J’ai déniché un ou deux films intéressants (dont Ricky de François Ozon, un délicieux petit film méconnu – je ne crois pas qu’il ait été distribué au Québec – qui était en français avec sous-titres anglais*), puis j’ai un peu oublié et je me suis retrouvée abonnée au prix défiant toute compétition de 7,99$ par mois.

J’y suis retournée récemment et ai commencé à y redécouvrir des séries télé américaines que j’avais vues passer sur mon écran fixe, au moment où elles étaient diffusées par un réseau officiel, mais que je n’avais jamais vraiment écoutées, zappant ailleurs lors des pauses publicitaires.

Mais sur Netflix, il n’y a pas de pauses… et on peut voir le prochain épisode tout de suite. Je me rappelle, ça a commencé avec Arrested Development, une sitcom absurde qui avait connu un grand succès critique, mais pas d’auditoire, ce qui lui valu l’annulation après trois saisons en 2006.

Cette série est maintenant citée comme un exemple du nouvel âge platine de la télévision américaine, parce que Netflix a commandé une nouvelle série de 12 épisodes qui seront disponibles en mai prochain.

Mais pour en revenir à mon addiction, à partir de cette série, j’étais accrochée. Il me fallait ma dose de télévision de qualité que je pouvais écouter à mon gré, sans pauses publicitaires, en continu, ce qui facilite beaucoup le suivi des développements, des personnages et des intrigues. J’ai ainsi consommé plusieurs séries comiques : Community, Freaks and Geeks, Raising Hope, Undeclared, Unites States of Tara, Better off Ted; des séries sérieuses: The Walking Dead, Justified, Fringe, etc. Je suis en train de découvrir Dexter, cette surprenante histoire de tueur en série auquel on s’attache.

Et mon addiction est nourrie par les écrans mobiles. Allez, je me confesse: je visionne même sur mon téléphone mobile avec des écouteurs dans mon lit (je n’ai pas de tablette – je songe à commencer une campagne de socio-financement pour m’en procurer une). Je ne lis plus!

J’aime la télévision d’ici, mais mon problème avec tou.tv, ce sont les pauses publicitaires qu’il est impossible de zapper, beaucoup plus intrusives, en cela, que les pauses à la télévision traditionnelle.

Mais surtout, l’offre de découverte de télévision de qualité est beaucoup moins abondante pour une addict comme moi.

Et ça, ça m’inquiète pour l’avenir de la production d’ici. C’est sans doute un sujet que je vais aborder bientôt. À suivre, donc.

* abonnés de Netflix, ne cherchez pas le film de François Ozon, il n’est plus là. Les droits ont sans doute expiré.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s