Il n’a pas dit ça

C’est une belle citation et elle conforte toutes les personnes qui croient au caractère essentiel de la culture et de l’art pour l’humanité. Dont je suis.

Mais à force de la voir revenir sur mes fils Facebook et LinkedIn, j’ai fini par me demander s’il avait vraiment dit ça. Ça me semblait trop beau pour être vrai. (Et pour être honnête, je déteste ces citations édifiantes qui circulent sur les médias sociaux – LinkedIn est en particulièrement truffé – qui souvent disent tout et son contraire, bref, rien, en quelques mots.)

La citation, en contexte: informé que pour soutenir l’effort de guerre il faudrait couper le financement des arts, Winston Churchill aurait répondu « mais pour quoi nous battons-nous alors? » (Then, what are we fighting for?)

Quoi, un leader charismatique et guerrier (insérer ici son visage de bouledogue), d’obédience conservatrice, connu pour ses bons mots, aurait eu, en temps de guerre, envie d’affirmer que l’art est essentiel à la vie?

Pas vraiment, ai-je appris grâce à Google et à plusieurs personnes qui se sont posé la même question que moi.

Il aurait plutôt refusé que les œuvres de la National Gallery de Londres soient envoyées au Canada pour éviter qu’elles ne soient détruites par les bombardement: « No—bury them in caves and cellars. None must go. We are going to beat them. 1940, 1 JU!E. (OB VI, 449.) » ai-je trouvé sur Quora.

Voilà. La morale de l’histoire: il faut toujours remettre en question les idées reçues et vérifier les informations. Vous pouvez me citer là-dessus.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s