On fabrique

du sens, c’est-à-dire: une interprétation des faits et des tendances, une analyse des données probantes, un décodage des signaux de l’environnement pour les mettre au service de vos activités, de vos communications et de vos stratégies.

La Fabrique de sens se spécialise dans le traitement de l’infobésité, en traquant l’information essentielle, en filtrant l’inutile et le futile, en remettant en question les idées reçues et en réfléchissant en dehors – et parfois en dedans – de la boîte.

Mission

Contribuer à documenter, enrichir et orienter les stratégies, décisions et actions de ses clients.

Services

Recherches, analyses et rédaction/production de la documentation appropriée.

Produits

Rapports d’analyse; mémoires pour interventions dans un débat public (comités parlementaires, consultations publiques, etc.); billets de blogues approfondissant un sujet, une thématique; veille stratégique; documentation nécessaire pour soumissions de projets et demandes de financement.

Spécialités

Culture, médias et numérique.

Sous-spécialités: tout autre secteur qui peut bénéficier d’une analyse environnementale approfondie et d’information stratégique.

 

Toutes les réponses ne se trouvent pas sur Google

Et pourtant on trouve sur l’internet une telle surabondance d’information que le néologisme « infobésité »  a été inventé, comme pour rendre compte d’une altération de ce qui serait un état normal, celui d’avant la société hyperfluide, hyperconnectée, hyperinformée, hypersubmergée.

Il n’y a pas de surabondance d’information. C’est le filtre qui est défectueux. (Clay Shirky)

(It’s not information overload. It’s filter failure.)

La spécificité de La Fabrique de sens, c’est de proposer une démarche ancrée dans cette nouvelle réalité, en appliquant au tsunami d’informations un filtre composé de la maîtrise des processus et outils de la réflexion et de la planification stratégiques, combiné à l’utilisation des nouvelles formes de recherche, de présentation, de communication et d’interaction sociales rendues possibles par les réseaux numériques